Histoire d’une passion pour la photographie

Loropeni

J’ai commencé le graphisme bien avant la photographie, même si à l’heure où je vous écris c’est la dernière passion qui me donne plus de temps. C’est une passion qui a commencé à la Medina de Casablanca/Maroc avec l’achat en 2003 d’un appareil photo pellicule KODAK, qui a servi tant bien que bien dans les villes du royaume cherifien et au Burkina Faso, jusqu’à ce que je le prête à un ami qui le perdra gentiment.

Après quoi, le progrès technologique digital faisant, je me suis mis au numérique en 2006 avec un appareil de type compact: OLYMPUS FE-120/X-700. Après celui là je suis passé au Sony Cyber Shot DSC-W35 puis en 2009 au BenQ DC X835, à qui j’ai donné en 2011 à un frère pour passer à un appareil photo plus professionnel: un bridge. C’est un Panasonic Fz150, à qui je ne pense que du bien, dans les moments sombres comme au brillant soleil, même sans achat de composant flash additionnel. La photographie est pour moi une façon de voyager, de m’évader et de m’exprimer. La prochaine étape étant de vous offrir du 4K avec toujours un bridge ou un bon reflex numérique professionnel.

C’est le moment d’oser. De toutes ces « millions » de photos que je prends à la volée, je me permets de partager avec vous certaines que je trouve intéressantes et amusantes, sans sacrifier à la protection de la vie privée des intéressés. Je commence ici avec une image qui je l’espère s’étoffera abondamment dans le temps avec d’autres.

Bon voyage!

La Basilique du Sacré Cœur de Montmartre - Statut vivanteCela vous fait penser à quoi, ce « truc » en blanc là en plein centre de la photo?
La première fois que j’ai vu cette « statuette » de loin je pensais que c’était de marbre! Normal, puisqu’on était à la Basilique du Sacré Cœur de Montmartre à Paris. Après observation, voici ce que j’ai découvert par la suite en m’approchant.

 

La Basilique du Sacré Cœur de Montmartre - Statut vivante - Gros planJe peux vous garantir que le mec il ne bougeait pas du tout! Mais voilà, vous êtes invités à déposer quelque chose de trébuchant et de sonnant sur la « calebasse » au bas de ces pieds (voir première photo).

 

Fasoblog.net, le premier nom de domaine d’un burkinabè sous DNSSEC

Nous avons la joie et le plaisir de vous annoncer qu’à partir du vendredi 12 juin 2015, le nom de domaine fasoblog.bf utilisé par cette plateforme de blog est DNSSEC « ready ». Ce n’est point un .BF, mais bel et bien un .net qui sert les causes d’un burkinabè, au temps où les nom de domaines .BF n’étaient réservés autrefois qu’aux structures.

Fasoblog.net DNSSEC Ready

Ce nom de domaine a été signé en même temps avec plus de dix (10) autres noms de domaines. L’opération a été très simple si on comprend les fondamentaux de DNSSEC et si on utilise les dernières versions des logiciels DNS. Le tout est automatisé en plus. Me contacter pour un retour d’expérience au besoin.

Principal avantage: vous êtes protégé contre les redirections vers des sites frauduleux et des adresses détournées. Ce point est très important pour un site e-commerce par exemple.

Mais pour bénéficier de l’avantage des extensions sécurisées qu’est DNSSEC, il faudrait aussi entre autre  que votre serveur cache (appartenant parfois à votre FAI Fournisseur d’Accès Internet) active le support de DNSSEC.

J’invite par ailleurs tout ceux qui ont leur domaine DNSSEC Ready [c’est à dire leur domaine parent ready: pour mon cas c’est le .net] à les migrer vers DNSSEC. A commencer par ce lien pour aller plus loin.

 

Retour d’expérience sur le econcours de la magistrature 2015 – econcours.gov.bf

Concours direct de la magistrature - An 2015

Les concours de la fonction publique, nous en raffolons au Burkina tout simplement parce-qu’ entre autre on aimerait bien créer sa propre société, mais il est parfois plus sage de tenter sa chance pour un emploi dans un Ministère du pays. Il suffit de regarder le ration nombre de poste à pouvoir / nombre de candidats pour s’en convaincre. Les difficultés pour s’inscrire ne manque pas non plus pour nos braves candidats.

Du reste, le Ministère de la fonction publique à encore innover cette année en mettant  une nouvelle plateforme d’inscription 100% en ligne pour nos chers futurs magistrats du Faso. La procédure est vraiment simple selon moi; en tant qu’informaticien, j’ai été amené à guider des e-candidats pour leur inscription malgré la simplicité de l’application web. C’est ainsi qu’environ deux jours après l’ouverture officielle des inscriptions en ligne, mes connaissances ont tenté de s’inscrire, mais à leur étonnement et après plus de 10 tentatives, point de code SMS de retour, après un envoi SMS « mag » au 3308. Nous avons alors essayé tous les 2 opérateurs (Airtel, Telmob) sans succès, et nous avions compris que quelque chose ne tournait pas rond. Il a fallu tenté chaque jour jusque autour du 24 mai pour avoir une réponse et être débité des 800 FCFA comme convenu. A moins peut-être qu’il fallait veiller pour que cela marche, ce que nous n’avons pas testé et nous ne croyons d’ailleurs pas à cette possibilité.

Nous n’avons pas désespéré car nous avions à notre disposition un code de modification; mais grand fut notre étonnement après la réception de la réponse SMS qu’il fallait recommencer l’inscription. Cela a été confirmé en appelant un des 3 numéros mis à disposition en cas de difficulté. Je félicite en passant la mise en place de la hotline, car cela permet à plus d’un de retrouver le nord quand rien ne semble aller.

Econcours.gov.bf - Erreur sur la date d'obtention d'un diplome

Après que cela fut fait, j’ai assister à la validation des inscriptions par le code de réponse SMS précédemment reçu.

Les points à améliorer:

  • Au niveau du navigateur/browser web, www.econcours.gov.bf marche alors que econcours.gov.bf ne marche pas. Ceci doit être corrigé vite par une redirection du dernier vers le premier ou vice-versa
  • Ne pas utiliser une adresse mail Gmail pour les envois de code de vérification des adresses mails et de modification; c’est une question de souveraineté nationale! Le .gov.bf est là!
  • Il peut arriver, et c’est arrivé!, que l’on tente de s’inscrire plus de 3 fois, si les codes de modification  ne permettent plus l’accès à la plateforme; dans ce cas précis, nous recevons bel et bien le code de vérification dans les boites mail, mais la plateforme nous empêche simplement de continuer l’inscription
  • Supprimer au maximum les ressources web (images…) qui consomment de la bande passante tant que c’est possible, car certaines connexions Internet 3G des e-candidats sont en souffrance
  • C’est une plateforme Java (JBoss Web/7) qui motorise le site web, mais j’ose espérer que les prochaines versions seront full HTML5 et non du « XHTML 1.0 Transitional »; c’est des détails mais cela compte beaucoup; j’ose espérer aussi que tous les tests unitaires ont été fait, de même que des tests d’audits, avec en plus une bonne documentation; c’est à ce prix là qu’à l’ouverture à grande échelle les problèmes de plateforme seront mineurs
  • Une version adaptée mobile pourquoi pas! Beaucoup se connecte via leur smartphone en effet.
  • Mettre des outils de suivi et d’alerte pour être averti à la seconde près quand le gateway SMS ou tout autre partie de l’application ne tourne pas rond

Pour le reste, c’est une très bonne initiative et un très bon travail à louer et à accompagner avec toutes nos énergies, pour que tous les candidats de notre cher Faso bénéficient des e-technologies et des contrôles à posteriori, faute de pouvoir implémenter présentement et en temps réel les interconnexions avec des structures comme  l’ONI…

 

L’ANPTIC/MDENP (Ministère en charge des TICs du Burkina) bascule un premier site web sur WordPress

Logo ANPTIC du Burkina

Le site web de la Commission de réconciliation nationale et des réformes (CRNR) vient d’être mis en ligne en début de semaine (18 mai 2015) et qu’elle fut ma surprise de constater que sous les capots, le site web est propulsé par le célèbre CMS WordPress. C’est une bonne nouvelle et un léger changement de cap, puisqu’à ce jour la majorité des sites webs gérés par l’ANPTIC roulent sous Joomla que je connais bien, mais que je délaisse en connaissance de cause pour d’autre CMS pour la majorité des projets.

Le site dont je parle bénéficie de tout l’art de WordPress en gestion SEO par exemple. Et c’est un bon point pour se faire connaitre du grand public. Il y a aussi des connecteurs Facebook pour faciliter au maximum les contributions. Bref, c’est un site ambitieux.

Cependant c’est tout simplement vilain d’injecter tout une bonne page de Javascript et de CSS directement dans la partie <body> des pages web. Les mettre dans des fichiers chacun résoudrait pas mal de problème…

Un frère disait que cette année nous sommes en transit durant ce mandant présidentiel transitoire post-insurrection, mais je crois que cette fois-ci c’est un très très bon transit de site web!

Des sites web burkinabès, de ministères et institutions, une fois de plus piratés

Page Facebook de AlsancakTim

J’avais écrit un précédent article en 2014 sur la défiguration d’un certain nombre de sites web burkinabès. Il n’y a pas de sites webs avec zéro (0) faille ou vulnérabilité, mais c’est à croire que nous n’apprenons pas très bien de nos erreurs. En cette  nuit du 23 avril 2015, près de 40 sites webs burkinabès ont été piratés par un groupe de hackers turcs créé en 2013 et baptisé « Alsancak Tim ». Voici la liste de ces sites web:

Page Facebook de AlsancakTim

Hacked by AlsancakTim

http://www.sports.gov.BF
http://www.Finances.gov.BF/Files
http://www.it.Finances.gov.BF
http://www.environnement.gov.BF
http://www.fonction-publique.gov.BF
http://www.culture.gov.BF/PCI
http://www.MPF.gov.BF
http://GE.Resina.gov.BF/admin
http://www.ces.gov.BF/xmlrpc
http://www.CNE.gov.BF/xmlrpc
http://www.CNPE.gov.BF/local
http://www.comitehadj.gov.BF/Files
http://www.Conseil-constitutionnel.gov.BF/Files
http://www.Conseil-Etat.gov.BF/httpdocs
http://www.Cour-cassation.gov.BF/xmlrpc
http://www.Cour-comptes.gov.BF/xmlrpc
http://www.fonddesolidarite.gov.BF/photo
http://www.francophonie.gov.BF/CSS
http://www.gcob.gov.BF
http://www.information.gov.BF/Files
http://www.matds.gov.BF/Files
http://www.mena.gov.BF
http://www.mess.gov.BF/Files
http://www.MHU.gov.BF/Files
http://www.mica.gov.BF
http://www.Mid.gov.BF
http://www.mines.gov.BF
http://www.mjfpe.gov.BF
http://www.MRA.gov.BF
http://www.MRSI.gov.BF
http://www.mtpen.gov.BF/JSON
http://www.prfp.gov.BF
http://www.repertoire.femmes.gov.BF/SQL
http://www.repertoire.gov.BF/templates
http://www.sante.gov.BF
http://www.sggcm.gov.BF/images/index.php

Le Ministère en charge du développement de l’économie numérique et des postes (MDENP), et en particulier l’Agence nationale de la promotion des TICS (ANPTIC) et l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’informations (ANSSI) ont aussitôt communiqué et travaillé ensemble pour la résolution du problème. On nous annonce aujourd’hui que tout est rentré dans l’ordre.
Mais, comme toutes les fois ou l’annonce de rétablissement à été fait, je me précipite sur le code source de quelques sites web. Et comme d’habitude, je retrouve encore des informations gênantes.

En exemple:

  • La version de Joomla qui est toujours à 1.5. Ce n’est pas forcement la version réelle, mais cela donne l’appétit aux pirates pour tester un à un les vulnérabilités découvertes de Joomla jusqu’à la dernière version. Il faudrait carrément éviter d’être dans le zoom des pirates; sinon une fois un site web sur la short-list, devinez la suite…
  • Des balises <div> invisibles pour les internautes, mais qui contiennent des informations à sursauter, comme par exemple:
    • <a href="http://www.guvenlifaturaodemeservisi.com" title="fatura öde">fatura öde</a>,
    • <a href="http://www.guvenlimobiltlyukleme.com" title="tl yükle">tl yükle</a>

J’ose espérer encore une fois que les logs, tous les logs ont été passés au peigne fin. Sinon, je ne le souhaite pas, d’ici 2016, on nous annoncera peut-être d’autres communiqués de rétablissement de sites webs defacés.

Les sites webs sont bien conçus. Des optimisations sur les choix ne manquent pas: des balises « <meta http-equiv= »Content-Type » » en double, du contenu en XHTML en lieu et place de HTML5, l’absence de vrais outils de suivi des visites en vue de faire des optimisations sur le positionnement des pages web et de leurs contenus, et j’en passe…

Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. A bon entendeur, salut!

Le web 3.0 sera P2P ou ne le sera pas. Vive Maelstrom de BitTorrent!

Navigateur web Maelstrom

Demo MaelstromUn rêve est en train de se réaliser: le navigateur Maelstrom de BitTorrent vient de voir le jour. C’est le tout premier navigateur 3.0 d’un genre nouveau et nous attendons que les autres (Mozilla Firefox, Google Chrome …) emboitent le pas.  Qu’est ce qui fait sa particularité? Vous avez déjà utilisé un de ces logiciels peer-to-peer (P2P) pour télécharger un fichier Internet: eMule, μTorrent, Magnet, Shareaza et compagnies. Eh bien, Maelstrom fonctionne presque de la même manière. Votre site Internet ou votre page web se trouvera directement sur votre machine, et aussi sur la machine de ceux avec qui vous êtes connectés dans le réseau mesh. Continuer la lecture de « Le web 3.0 sera P2P ou ne le sera pas. Vive Maelstrom de BitTorrent! »

De l’intérêt de confier le travail des informaticiens aux informaticiens

En naviguant par hasard sur le site de LeFaso.net, je suis tombé sur cet article qui écrit les lignes suivantes:

Malgré nos multiples tentatives de rentrer en contact avec ces individus, nos efforts sont restés vains, puisque les numéros qui s’affichent à plusieurs endroits sur leur site sont de faux numéros de six chiffres alors que les numéros téléphoniques burkinabè sont passés de 6 à 8 chiffres depuis le 1er mai 2003. Cela nous fait donc douter des intentions des personnes qui sont derrière cette initiative, car elle est de nature à créer la confusion et le désordre au sein de la presse en ligne.

J’ai sursauté à la vue de ce qui est écrit, car moi, en moins de 5 secondes chrono, j’ai trouver les bons numéros de téléphone, c’est à dire le bon format; j’ai également trouvé le nom/prénoms et bien d ‘autres informations. Il suffisait juste de faire un « whois » soit en ligne de commande ou avec d’autres moyens grand public (page web…).

L’autre aspect à prendre en compte par ceux qui se disent vrai dépositaire de « Editions « Faso Actu » », c’est que lorsqu’on rencontre ces genres de situation, il y a des structures publiques et internationales qui sont chargées de résoudre les litiges. Et dans ce dernier cas de résolution de litiges, chacun apporte les preuves. A chacun de démontrer qu’il dispose entre autres d’un dépôt à l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle, etc.

 

 

Fedora ma nouvelle conquête!

FEDORA

Fedora BoxJ’ai quitté Microsoft Windows comme système d’exploitation principal sur poste de travail autour de 2008, pour Ubuntu, au temps où j’ai été engagé comme employé dans une structure spécialisée GNU/Linux. Depuis lors, le parfait amour avec Linux continue, tellement ça fait du bien! Comme tout amour qui veut se construire dans la durée, il faut savoir changer d’environnement de temps en temps. C’est pour cela que face à la politique cachée d’envoi de données soit disant anonymisées, et aussi face à la volonté d’imposer le tout tactile avec Unity, j’ai du migrer vers Cinnamon sous Linux Mint qui est d’ailleurs basée sur Ubuntu, mais en plus simple. Continuer la lecture de « Fedora ma nouvelle conquête! »

Le protocole HTTP/2 est finalisé. Ce qui va changer pour nos ingénieurs du web

HTTP/2

Le web est le service Internet le plus connu et le plus utilisé par le commun des internautes burkinabè. HTTP/1.0 et surtout 1.1 ont fait leur temps: près de 15 ans de bons et loyaux services. Face aux signes de souffrance et de faiblesse, et face au silence d’un certain nombre de grands acteurs Internet, Google avait décidé de lancer tout seul SPDY (se prononce Speedy) que j’ai d’ailleurs implémenter avec intérêt sur mes serveurs. En gros, HTTP/2 ou HTTPbis reprend les grands avantages de SPDY tout en se démarquant pour une utilisation plus simplifiée et plus performante. Pour les techniciens qui aiment les précisions, et en attendant la publication du RFC (le statut actuel étant « Proposed Standard »), voici les détails du protocole en anglais. Continuer la lecture de « Le protocole HTTP/2 est finalisé. Ce qui va changer pour nos ingénieurs du web »

J’ai remplacé ma Télé/TV pour une salle de ciné grace un vidéoprojecteur Home Cinema

Vous me suivez? Qui ne possède pas de « télé » chez soi à la maison au Burkina Faso? La télévision couleur à tube cathodique existe toujours, les télés HD, Full HD ou 4K c’est très bien, les télés incurvés c’est encore mieux, et les innovations s’enchaînent dans le temps. Je vous apporte une bonne et meilleure nouvelle: je vous propose un objet beaucoup plus compact et bien plus pratique, et à  tous les prix (premier prix grand public au premium), : le vidéoprojecteur ou le projecteur tout simplement! Continuer la lecture de « J’ai remplacé ma Télé/TV pour une salle de ciné grace un vidéoprojecteur Home Cinema »